Drapeau amazigh : un activiste incarcéré, deux manifestants placés sous contrôle judiciaire — TSA

Un activiste a été incarcéré et deux manifestants ont été placé sous contrôle judiciaire par le tribunal de Sidi M’hamed à Alger, indique ce le CNLD sur Facebook.

Le premier est l’activiste Raouf Rais, qui a été « placé sous mandat de dépôt par le tribunal de Sidi M’hamed pour port du drapeau amazigh, lors de la marche du vendredi 1e novembre à Alger », précise la même source.

Le deuxième est Hathout Ahmed Ramzi, qui a été « placé sous contrôle judiciaire », selon la même source. Arrêt vendredi 1er novembre pour « port du drapeau amazigh à la marche d’Alger », il a été placé sous contrôle judiciaire, en dépit de la grève des magistrats.

Le troisième manifestant placé « sous contrôle judiciaire » est Haddadene Madjid. Il a été « arrêté lors de la marche des avocats le jeudi 24 octobre à Alger pour port du drapeau amazigh, et a été placé en garde à vue au commissariat de Cavaignac durant 4 nuits avant qu’il ne soit relâché le lundi 28 octobre suite à la grève des magistrats », précise la même source.